100 ans plus tard, Paris de nouveau hôte des jeux olympiques ?

Une foule en ovation, des dames se protégeant du soleil par leurs chapeaux, des hommes fumant la pipe et tout le long du boulevard des Champs-Elysées passent des cyclistes en pantalons de toile et casquettes. C’était en 1924, lorsque Paris accueillait les Jeux olympiques d’été. En ce début de siècle, pour cette huitième édition des Jeux Olympiques, de nombreuses villes se sont portées volontaires pour accueillir cet événement, ce fut le cas de la métropole française, de Prague ou encore de Los Angeles. L’histoire est un éternel recommencement, et cette situation se répète cent ans plus tard. A ce jour, plus que deux villes rivalisent pour l’accueil des Jeux Olympiques de 2024 : Paris et Los Angeles.

Le Comité international olympique en décidera le 13 septembre 2017 à Lima. Paris, cependant, n’a pas attendu les résultats pour présenter avec un réel enthousiasme sa vision des jeux écologiques, durables et au bénéfice des locaux. La devise de l’ensemble de cet événement est le développement durable, c’est pourquoi 95 % des infrastructures construites pour les JO, seraient à la fin de l’événement sportif démantelées et disparaitraient. La seule exception serait le village olympique, qui deviendrait à la suite un logement social et une piscine, un cadeau des organisateurs pour les locaux. Car Paris, malgré le grand nombre d’équipements et d’activités attrayantes n’a pas encore de piscine publique de cinquante mètres de longueur.

La capitale française bâtit également construit sa candidature sur une bonne disponibilité des complexes sportifs pour les athlètes et les spectateurs. La grande majorité se trouve dans un rayon de 10 km autour du centre de Paris. Le beach-volley aurait lieu sur le Champs de Mars face à la Tour Eiffel, sous laquelle courraient des marathoniens, les archers quant à eux, visiteraient les jardins des Invalides, et les cavaliers s’affronteraient au Château de Versailles. La Seine est l’élément qui lie tous ces complexes sportifs, et les organisateurs promettent de la nettoyer au plus tard en 2021 afin que dans le futur il soit possible d’y nager. En conséquence, il y aura non seulement Paris Plage sur les quais, mais aussi une baie urbaine pour se baigner. Les français eux-mêmes reconnaissent que tout ne peut être organisé dans le centre de la métropole historique, le football va donc se dérouler aux stades dans toute la France et les navigateurs partiront du port de plaisance à Marseille, dans le sud du pays.

Les organisateurs français sont convaincus que leur candidature a une plus grande chance de succès que celle des États-Unis, et ce pour plusieurs raisons, qui sont présentées sur leur site internet : paris2024.org. La principale raison est le souci de l’environnement. L’empreinte carbone des JO à Paris devrait être d’environ 55 % inférieure à ce qu’elle a été à Londres et Rio. Pour gagner leur faveur, les habitants se verront offrir non seulement une nouvelle piscine mais aussi plusieurs nouvelles stations de métro.

Paris était connue pour ses embouteillages sans fin, les organisateurs planifient donc les jeux pour le mois d’août, car la plupart des habitants de la métropole seront en vacances. Une dernière raison pour la victoire de Paris dans cette course aux JO est le fait que depuis nombreuses années, elle est la troisième ville la plus visitée au monde, avec plus de 18 millions de touristes étrangers par an.

Auteur: Linda Salajková

A propos Francouzsko-česká obchodní komora / Chambre de commerce franco-tchèque 1499 Articles
La Chambre de commerce franco-tchèque, créée en mars 1996, joue un rôle actif dans l’animation de la communauté d’affaires franco-tchèque et contribue significativement au développement des activités économiques des deux pays. Elle soutient également l’idée d’une Europe unie. La CCFT est un organisme indépendant qui s’autofinance, et qui compte à ce jour plus de 300 entreprises membres, tant françaises, que tchèques et fait partie des chambres les plus actives du territoire. En 2016, la Chambre a organisé plus de 70 évènements – parmi lesquels des clubs thématiques, des débats, des séminaires, des sorties sportives, culturelles et gastronomiques - auxquels se sont rendues près de 4700 personnes. En plus d’animer la communauté d’affaires, la Chambre est une des rares chambres à avoir un service d’appui aux entreprises, qui propose une gamme complète de services aux entreprises tchèques et françaises, souhaitant aborder le marché étranger. Chaque année près de 70 entreprises profitent de cette offre et sont accompagnées dans leur développement. La CCFT est membre de CCI France International, qui regroupe 120 chambres de commerce françaises à l’international.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*