Eurostat : la Tchéquie a le taux de chômage le 2e le plus bas d’Europe

La République tchèque possède le deuxième taux de chômage le plus faible au sein de l’Union européenne, selon les chiffres publiés par Eurostat ce mardi. En juillet, 5,1 % de la population active tchèque (entre 15 et 74 ans) étaient sans emploi, un taux identique à celui de Malte et légèrement supérieur à celui de l’Allemagne (4,7 %). De l’autre côté de la liste se trouvent la Grèce (25 %) et l’Espagne (22,2 %). La France avec 10,4 % est tout juste au-dessus de la moyenne de la zone euro (10,9 %), qui est due en grande partie aux résultats des pays du sud d’Europe ainsi qu’au voisin tchèque – la Slovaquie (11,7 %). Le taux de chômage moyen pour l’ensemble de l’UE s’est élevé à 9,5 %, son niveau le plus bas depuis 2011.

Pour la République tchèque, il s’agit néanmoins d’une hausse de 0,2 point par rapport au mois de juin. A noter toutefois que pour calculer le chômage en République tchèque, l’institut européen des statistiques utilise les données de l’Institut tchèque des statistiques et non celles du Bureau du travail, qui, lui, a établi un taux à 6,3 % pour le mois de juillet.

Eurostat estime qu’en juillet 2015, 23,067 millions d’hommes et de femmes étaient au chômage dans l’UE28, dont 17,532 millions dans la zone euro. Par rapport à juin 2015, le nombre de chômeurs a diminué de 232 000 dans l’UE28 et de 213 000 dans la zone euro. Comparé à juillet 2014, le chômage a baissé de 1,648 million de personnes dans l’UE28 et de 1,116 million dans la zone euro.

Pour pouvoir comparer l’UE avec l’outre-Atlantique, Eurostat ajoute les informations sur les États-Unis. En juillet 2015, le taux de chômage aux États-Unis s’est établi à 5,3%, stable par rapport à juin 2015 et en baisse par rapport au taux de 6,2% de juillet 2014.

A propos Francouzsko-česká obchodní komora / Chambre de commerce franco-tchèque 1980 Articles
La Chambre de commerce franco-tchèque, créée en mars 1996, joue un rôle actif dans l’animation de la communauté d’affaires franco-tchèque et contribue significativement au développement des activités économiques des deux pays. Elle soutient également l’idée d’une Europe unie. La CCFT est un organisme indépendant qui s’autofinance, et qui compte à ce jour plus de 300 entreprises membres, tant françaises, que tchèques et fait partie des chambres les plus actives du territoire. En 2016, la Chambre a organisé plus de 70 évènements – parmi lesquels des clubs thématiques, des débats, des séminaires, des sorties sportives, culturelles et gastronomiques - auxquels se sont rendues près de 4700 personnes. En plus d’animer la communauté d’affaires, la Chambre est une des rares chambres à avoir un service d’appui aux entreprises, qui propose une gamme complète de services aux entreprises tchèques et françaises, souhaitant aborder le marché étranger. Chaque année près de 70 entreprises profitent de cette offre et sont accompagnées dans leur développement. La CCFT est membre de CCI France International, qui regroupe 120 chambres de commerce françaises à l’international.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*