La République tchèque en tête du Conseil exécutif de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques

La République tchèque assurera, à partir du 12 mai prochain, la présidence du Conseil exécutif de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) pour un an.

Le Conseil sera dirigé par Jana Reinišová, représentant permanent de la République tchèque auprès de l’OIAC. Regroupant 192 pays, cette institution internationale veille à ce que la Convention internationale sur les armes chimiques soit bien appliquée par les États membres l’ayant signée. L’OIAC, dont le Conseil exécutif se compose de 41 membres élus pour deux ans, s’occupe également de la coopération pacifique et de la recherche dans le domaine de l’industrie chimique.

L’OIAC est au cœur de la périlleuse mission de démantèlement de l’arsenal chimique syrien. L’organisation examine également l’utilisation d’un produit toxique en Grande-Bretagne, pour éliminer l’ex-espion russe Sergueï Skripal.

Industrie de l’armement tchèque

Avec une valeur totale estimée à 18,2 milliards de couronnes en 2016 (près de 700 millions d’euros), les ventes d’armes de la République tchèque à l’étranger se portent au mieux. Quelque 250 entreprises sont actives dans le secteur.

Selon SIPRI, L’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm, expert dans le domaine de l’industrie d’armement, la République tchèque a exporté en 2016 du matériel d’une valeur totale de 133 millions de dollars. La Tchéquie se place alors 21e, la France étant 4e avec 2,2 milliards de dollars des exportations. En tête de liste les Etats-Unis, la Russie et l’Allemagne.

Le soutien sans faille du gouvernement contribue à ce succès à l’export. Pour 2017, pas moins de quarante voyages officiels étaient ainsi prévus avec pour mission de décrocher de nouveaux contrats. L’étranger représente 90 % des ventes tchèques dans ce secteur, une proportion habituellement comprise entre 10 et 30 % dans les pays occidentaux.

Les principaux articles de la production tchèque sont les avions de chasse L-159 et L-39NG produit par la compagnie Aero Vodochody, les fusils d’assaut du fabricant Česká Zbrojovka (utilisés par exemple par le GIGN, unité d’élite de l’armée française), les radars passifs et émetteurs radio, les camions Tatra etc.

A propos Francouzsko-česká obchodní komora / Chambre de commerce franco-tchèque 1747 Articles
La Chambre de commerce franco-tchèque, créée en mars 1996, joue un rôle actif dans l’animation de la communauté d’affaires franco-tchèque et contribue significativement au développement des activités économiques des deux pays. Elle soutient également l’idée d’une Europe unie. La CCFT est un organisme indépendant qui s’autofinance, et qui compte à ce jour plus de 300 entreprises membres, tant françaises, que tchèques et fait partie des chambres les plus actives du territoire. En 2016, la Chambre a organisé plus de 70 évènements – parmi lesquels des clubs thématiques, des débats, des séminaires, des sorties sportives, culturelles et gastronomiques - auxquels se sont rendues près de 4700 personnes. En plus d’animer la communauté d’affaires, la Chambre est une des rares chambres à avoir un service d’appui aux entreprises, qui propose une gamme complète de services aux entreprises tchèques et françaises, souhaitant aborder le marché étranger. Chaque année près de 70 entreprises profitent de cette offre et sont accompagnées dans leur développement. La CCFT est membre de CCI France International, qui regroupe 120 chambres de commerce françaises à l’international.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*