L’élection d’Emmanuel Macron relance le débat de la place de la Tchéquie en Europe

Par Fabrice Martin Plichta, correspondant d Monde à Prague

L’élection d’Emmanuel Macron à la tête de la France et en particulier sa volonté de relancer la construction européenne en étroite coopération avec l’Allemagne a ressuscité à Prague le débat sur la place de la République tchèque en Europe. La rencontre du président français avec la chancelière allemande Angela Merkel au lendemain de sa prise de fonction a ravivé parmi les dirigeants tchèques la crainte d’une Europe à deux vitesses qui pénaliserait les pays hors de la zone euro. Aussi, le Premier ministre social-démocrate, Bohuslav Sobotka, a-t-il reposé la question de l’adoption de l’euro, à laquelle sont majoritairement opposés les Tchèques.

Si la perspective de devenir la cinquième roue du carrosse européen n’est pas encore une hantise à Prague, cela devient néanmoins une préoccupation de plus en plus palpable. « La nouvelle Union européenne reléguera la Tchéquie au second plan », alertait le quotidien Mladá fronta Dnes au lendemain du premier déplacement de M. Macron à Berlin. Le même jour, M. Sobotka exprimait clairement ses craintes devant la Chambre de commerce tchèque :

« Les choses s’accélèrent vivement. Il est évident qu’après les élections en France et bientôt en Allemagne, l’intégration de la zone euro s’accélèrera encore. L’Europe à plusieurs vitesses, qui jusqu’à peu encore était évoquée avec prudence, est déjà devenue une réalité pour l’espace Schengen comme pour la zone euro. Et la volonté de la France comme de l’Allemagne sera d’approfondir ce processus sans attendre certains pays membres. Nous savons très bien que la stabilité, la prospérité et la sécurité de la République tchèque sont étroitement liées à notre qualité de membre d’une UE en bon état de marche. Il est indispensable dans la perspective des élections législatives de l’automne prochain de lancer un débat public sur ce que nous entendons faire pour ne pas nous retrouver à la périphérie de l’UE et rester au centre de cette Union. Tôt ou tard il nous faudra répondre à la question de savoir non pas si, mais quand la République tchèque sera en mesure d’adopter la monnaie unique européenne. »

La question de l’adoption ou non de l’euro en République tchèque est l’Arlésienne de Prague depuis l’adhésion du pays à l’UE en 2004. A l’époque, Prague s’était engagé à adopter la monnaie unique, mais sans préciser quand. L’actuel cabinet avait évoqué l’année 2020, puis donné vaguement une fourchette 2021 – 2026, mais à chaque fois sans grande conviction. Il semble que le jour approche où les dirigeants tchèques devront se débarrasser de leur costume de Chveïk et décider définitivement si le pays intègre la zone euro ou s’il restera à la périphérie.

A propos Francouzsko-česká obchodní komora / Chambre de commerce franco-tchèque 1333 Articles
La Chambre de commerce franco-tchèque, créée en mars 1996, joue un rôle actif dans l’animation de la communauté d’affaires franco-tchèque et contribue significativement au développement des activités économiques des deux pays. Elle soutient également l’idée d’une Europe unie. La CCFT est un organisme indépendant qui s’autofinance, et qui compte à ce jour plus de 300 entreprises membres, tant françaises, que tchèques et fait partie des chambres les plus actives du territoire. En 2016, la Chambre a organisé plus de 70 évènements – parmi lesquels des clubs thématiques, des débats, des séminaires, des sorties sportives, culturelles et gastronomiques - auxquels se sont rendues près de 4700 personnes. En plus d’animer la communauté d’affaires, la Chambre est une des rares chambres à avoir un service d’appui aux entreprises, qui propose une gamme complète de services aux entreprises tchèques et françaises, souhaitant aborder le marché étranger. Chaque année près de 70 entreprises profitent de cette offre et sont accompagnées dans leur développement. La CCFT est membre de CCI France International, qui regroupe 115 chambres de commerce françaises à l’international.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*