Renault: Chiffre d’affaires de 11,5 milliards d’euros au troisième trimestre 2018

  • La croissance des immatriculations au troisième trimestre est de 2,9 % en intégrant les marques Jinbei et Huasong depuis le 1er janvier 2018. À périmètre équivalent 2017, les volumes du Groupe Renault baissent de 1,7 % sur un marché mondial qui décroit de 2,4 %.

  • Le chiffre d’affaires du Groupe s’élève à 11 484 millions d’euros1-2 sur le trimestre (-6,0 %). A taux de change et périmètre constants3, la baisse aurait été de 1,4 %.

  • Le Groupe confirme ses objectifs de l’année.

Résultats commerciaux : faits marquants du troisième trimestre

Les immatriculations mondiales (véhicules particuliers + véhicules utilitaires) du Groupe Renault (y compris Jinbei et Huasong depuis le 1er janvier 2018) ont enregistré une hausse de 2,9 % sur le troisième trimestre, dans un marché qui baisse de 2,4 %. La part de marché augmente de 0,2 point par rapport à 2017 à 4,0 %.

En Europe, les immatriculations du Groupe sont en hausse de 8,6 % sur un marché qui croit de 0,8 %, principalement grâce au succès des modèles du segment B (Clio, Captur) et du segment C (Mégane et Nouveau Duster). Concernant les véhicules électriques, ZOE a enregistré des volumes en augmentation de 7 % et Kangoo Z.E. double ses ventes.

Hors d’Europe, dans un marché qui décroît de 3 %, le Groupe enregistre des immatriculations en baisse de 2 % en intégrant Jinbei et Huasong (-10,4 % hors Jinbei et Huasong).

En Amériques, les immatriculations du Groupe sont en hausse de 0,2 % en dépit de la chute du marché argentin (- 24,9 %). En Asie-Pacifique, la hausse est de 72 % en intégrant les marques Jinbei et Huasong (-14,8 % à périmètre équivalent 2017).

Le Groupe fait face à un ralentissement de ses immatriculations sur les régions Afrique Moyen-Orient Inde (-24,4 %) et Eurasie (-5,6 %). La région Afrique Moyen-Orient Inde est principalement impactée par la baisse en Inde de 34,7 % et en Iran où notre activité est mise en veille. En Eurasie, le volume de ventes continue d’augmenter en Russie (+5,0 %), mais la Turquie voit ses volumes baisser de 52,5 % sur un marché qui décroit de 51,3 %.

Perspectives 2018

Le marché mondial devrait connaître une croissance de 2 % par rapport à 2017 (précédemment +3 %). Le marché européen est attendu en hausse de plus de 1,5 % (contre +1,5 % précédemment) avec une progression de plus de 4 % (contre +2 %) pour la France. A l’international, le Brésil devrait connaître une hausse de 10 % et la Russie de plus de 10 %. La Chine devrait croître de 2 % (contre +5 %), et l’Inde de 8 %.

A propos Francouzsko-česká obchodní komora / Chambre de commerce franco-tchèque 1905 Articles
La Chambre de commerce franco-tchèque, créée en mars 1996, joue un rôle actif dans l’animation de la communauté d’affaires franco-tchèque et contribue significativement au développement des activités économiques des deux pays. Elle soutient également l’idée d’une Europe unie. La CCFT est un organisme indépendant qui s’autofinance, et qui compte à ce jour plus de 300 entreprises membres, tant françaises, que tchèques et fait partie des chambres les plus actives du territoire. En 2016, la Chambre a organisé plus de 70 évènements – parmi lesquels des clubs thématiques, des débats, des séminaires, des sorties sportives, culturelles et gastronomiques - auxquels se sont rendues près de 4700 personnes. En plus d’animer la communauté d’affaires, la Chambre est une des rares chambres à avoir un service d’appui aux entreprises, qui propose une gamme complète de services aux entreprises tchèques et françaises, souhaitant aborder le marché étranger. Chaque année près de 70 entreprises profitent de cette offre et sont accompagnées dans leur développement. La CCFT est membre de CCI France International, qui regroupe 120 chambres de commerce françaises à l’international.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*